AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | 
 

 "De l'admiration à l'amour."

Aller en bas 
AuteurMessage
dede-la-louve

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 28
humeur du moment : sauvage
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: "De l'admiration à l'amour."   Mar 16 Aoû - 22:22

Description:
Une villageoise admire énormément un homme du sanctuaire et son admiration se transforme en amour. Cette jeune fille est la fille du propriétaire d'une auberge dans le village de Rodorio où vont les chevaliers pour se rafraichir et se distraire.





"De l'admiration à l'amour."





Chapitre unique:




Je te vois presque tout le temps. Je t'admire.
Mais je ne suis pas comme toi.
Je ne suis pas de ton rang, de ton monde.
Nous n'avons pas la même classe social.
Donc je t'admire en secret même si des fois tu viens dans le village.
Il est vrai que nous nous parlons mais j'ai trop de respect pour vous les chevaliers pour demander de vivre auprès de vous tous.
Une simple mortelle à l'interdiction de poser ne serait-ce qu'un pied au sanctuaire.
Vous êtes des légendes, des héros pour nous mais moi, c'est toi que je vois. Ton armure qui scintille sous le soleil de Grèce fait bien ressortir la magnifique couleur de tes cheveux.
Mais bon il est vrai que devenir amie avec un chevalier d'or est presque impossible à part avec les autres chevaliers, entre eux c'est normal puisque vous combattez ensemble.
Je me décourage moi même.
Mais que puis-je contre le destin qui a voulu que je sois une simple villageoise et toi un chevalier d'or très puissant.
Tu ne me vois pas, tu ne me remarque pas.
Pour toi je suis quelqu'un qui ne vaut pas la peine qu'ont s'intéresse à elle.
Mais je n'y peux rien, je t'admire.

_ Les chevaliers reviennent de mission! S'écria un villageois.

Je me retourne et regarde deux chevaliers d'or et trois chevaliers divins arriver au village en même temps que toi. Aussitôt certains villageois accostèrent les chevaliers et les emmenèrent jusqu'à une auberge. Mon auberge? Pourquoi spécialement celui de mon père où je travail? Pourquoi toujours celui ci? J'allais donc à l'auberge et servie les chevaliers.

_ Merci Wania, alors comment vas-tu?

Je n'y crois pas, tu me parles à moi et me demande si je vais bien. Là je rougis et te répond que je me sens bien. Tu me souris et je fais demi tour pour me mettre derrière le comptoir du bar. J'aime ton sourire qui me fait voler. Pendant que tu bois ta boisson et parle avec les chevaliers qui t'accompagnent, je sers mes clients et te dévore des yeux. Mais quand tu tournes ton regard vers moi je me tourne vers un client et lui demande ce qu'il veut mais arrive encore à te voir. Tu me regardes et tes yeux ne me lâchent que quand l'un de tes amis te tapote l'épaule parce qu'il te parle et que tu ne fais pas attention à lui. Ho, comme j'aimerais que tu me souris encore et que tu t'avance vers moi pour me prendre dans tes bras. J'aimerais tant que tu m'enlace et que tu m'emmène avec toi. Mais peut-être as-tu déjà quelqu'un dans ton coeur. Je n'en sais rien, je ne suis pas de ton monde. Je ne suis qu'une simple villageoise, une simple mortelle. Et en plus tu es plus âgé que moi. Comment pourrais-je lutter avec tes amis? Tout ce que je peux c'est de t'aimer en secret, de t'admirer et de te parler comme une villageoise à un chevalier. Te parler respectueusement et n'oubliant pas mon rang dans la société. Je soupir et continue de servir mes clients. Un moment plus tard vous vous levez, payez et avant de partir tu t'avance vers moi et dépose un peu d'argents juste devant moi. Mon pourboire? Tu as pensé à moi et cela me fait plaisir, très plaisir. Tu me souris et pars en me disant que tu repasseras une prochaine fois. J'ai hâte que tu repasse me voir, j'aime tellement te voir ici et voir ton sourire. Trois jours plus tard tu reviens avec deux femmes chevaliers d'argents et deux autres chevaliers d'or. A la vue de ces femmes à côté de toi mon sourire retombe. Es-tu amoureux de l'une d'elles? Athéna a levée la loi du port des masques et maintenant tout le monde peut voir leur beauté. Elles sont vraiment magnifiques comparé à moi. Je m'approche de votre table pour vos commandes. Tu me souris mais en voyant la tête que je fais celui ci s'effaça. Et alors que je repars vers le comptoir pour me remettre à ma place je te voir murmurer avec tes amis. Le chevalier en face de toi se mit à rire et te répond tout en murmurant. Parlez vous su moi? Suis-je si bête que cela de vouloir parler aux personnes qui ont sauvées la terre? Je sentais les larmes me monter aux yeux donc j'informe mon père que je sors et partie à l'extérieur tout en jetant un regard vers toi et tes amis. Quand je fut dehors je me mis à pleurer et couru hors du village pour m'asseoir sur un rocher plus loin.

_________________________

Que tu es jolie. Enfin comme toujours je trouve. A mes yeux tu es la plus jolie parmi les femmes du village et celles du sanctuaire. Mais je ne comprend pas, aujourd'hui tu es très étrange. Ton sourire n'illumine plus ton magnifique visage et bizarrement tu prend ta pause plus tôt que d'habitude.
Mais que t'arrive t-il? Moi je m'inquiète pour toi. Je me lève, m'excuse auprès de mes compagnons d'arme et sors pour savoir o tu vas mais malheureusement je ne te vois plus. Donc je demande à un passant et celui ci te connaissant bien, me dit où tu es. Je m'y rendit donc mais m'arrête en te voyant dans les bras d'un jeune homme brun assez séduisant. Que puis-je faire? Me battre? Frapper ce jeune homme? Lui donner l'ordre de te lâcher au nom d'Athéna? Que je suis pathétique. Je baisse les bras et m'en vais.

_________________________

Je remercie Alexis pour m'avoir remonté le moral et me remit correctement. Mais c'est à ce moment précis que je te vois te retourner et partir. Je me lève et cours après toi pour enfin t'attraper le bras. Tu t'arrête net et te retourne l'air surpris. Je reprend mon souffle et te demande ce qui ne va pas. Je vois bien que quelque chose ne va pas. Tu me regarde bizarrement de tes yeux si magnifiques et me demande gentiment si celui qui m'avait prit dans ses bras était mon petit ami. Je te regarde et tout en rougissant je t'affirme que non qu'il était l'un de mes amis. Ce qui se passa me surprit grandement. Tu me prend dans tes bras et soupir. On dirait un soupir de soulagement. Est-ce que je rêve, est ce que je me fais des films ou est-ce la réalité? Je ne sais pas. Peut-être que je me trompe. Tu me relâche, me regarde et me parle.

_ Je dois te dire quelque chose Wania.

_ Oui, je vous écoute.

_ Non pas de "vous" s'il te plais.

_ D'accord.

_ Voila, tu sais que je suis plus vieux que toi.

_ Oui? Je connais ton âge et ton passé.

_ Et malgré cette différence d'âge, je n'ai jamais vu une fille comme toi. Wania tu es vraiment très jolie, gentille, travailleuse, généreuse et sensible et tout cela me... Me charme. Wania, je... Je suis tombé amoureux de toi mais je ne savais pas comment te le dire. Je veux t'avoir à mes côtés... Je t'aime et ça depuis longtemps déjà.

____________________________

Voila je t'ai enfin tout dis. Mais ai-je fais le bon choix? Je te vois immobile, me regardant comme si j'avais fais un arrêt sur image. Soudain tu te jète dans mes bras et m'embrasse.

_ Je suis vraiment heureuse, je croyais être la seule à ressentir cet amour. Ho Shion je serais heureuse de vivre à tes côtés et de t'aimer. Je t'aime aussi ho héros du monde.

_ C'est vrai? Mon âge ne te dérange pas?

_ Non, au moins tu as de l'expérience dans la vie.

_ Je t'aime Wania.

_ Je t'aime aussi grand pope.

____________________________

Le petit couple s'embrasse et se tout deux se rendirent au sanctuaire pour informer leur union aux chevaliers du sanctuaire qui furent tous heureux.

_ Et bien, ils vous en a fallu du temps. Lança Aphrodite en riant.

_ Comment cela? S'étonna le pope ne comprenant pas.

_ Tout le monde a vu votre attirance l'un pour l'autre. Répondit Milo.

_ Alors? A quand le mariage?! S'écria Aiolia.

Shion et Wania se regardèrent et répondirent qu'ils allaient se marier l'an prochain. Tout le monde éclata de joie et le sanctuaire fut en fête.
Dix ans plus tard ils vivaient toujours heureux et avaient une fille de huit ans du nom de Isabella mais le malheur s'abattit sur le grand pope. Wania mourut à cause d'une morsure de serpent. Shion fut vraiment déprimé, anéanti et pria les dieux qu'ils lui rendent sa bien aimée. Touchée par tant d'amour, la déesse Aphrodite supplia son père Zeus de faire ramener Wania à la vie. Le dieu des dieux plia finalement sous l'insistance de sa fille et renvoya la jeune fille sur terre. A partir de ce jours Shion ne lâchait plus sa femme et tout deux ne vieillissaient pas tout comme les chevaliers d'or, les chevaliers divins et Marine et Sheena. En revenant à la vie, Wania avait héritée du pouvoir de longue vie et vivait maintenant heureuse avec sa famille et les chevaliers du sanctuaire.



Fin. Qu'y a t-il de plus fort que l'amour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"De l'admiration à l'amour."
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» parfait amour et perfect haze
» bebe d amour
» les poignées d'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Petit Shun :: Bavardage :: Chevaliers du zodiaque-
Sauter vers: